Nouvelle victoire de l’équipe 1 !

CAISSE D’ÉPARGNE – L’équipe 1 continue son chemin. En ce dimanche pluvieux, Montastruc a reçu le TC naucelles. Victoire 6/0 une nouvelle fois de la part de l’équipe première, qui se déplace à Mondonville le weekend prochain.

Etienne Lafond supporter irréprochable, Fabien Maurey coach plus serein.

Service Simon Guyet

Simon Guyet jette la balle avant de claquer une première à 256 km/h

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Match 4 – Alex Arnaud 15/1, Victoire 6/2 6/4 à 15/2 – Surface: Gymnase
Le jeune originaire de Carcassonne a fait parler sa grande expérience de jeu sur surface de type gymnase. Avec un coaching efficace, léger et simple de la part de Fabien Maurey et Simon Guyet, il n’y a pas eu de crainte majeure. L’Audois s’est même permis de commencer et de finir la rencontre sur un ace.

Match 3 – Etienne Lafond 15, Victoire 6/4 6/2 à 15/2 – Surface: Moquette avec un peu de terre dessus
Après un premier set placé sous le signe de la crispation, Etienne a su se libérer et faire parler son tennis offensif. Jouant un adversaire coriace laissant peu de points gratuits, il a su prendre le dessus.

Match 2 – Stéphan La Rocca, Victoire 6/1 6/0 à 15/2 – Surface: Moquette avec un peu de terre dessus
Stéphan alias monsieur bulle a fait du Steph en gagnant sur le score de 6/1 6/0. Il a commencé par gagner les 12 premiers points du match, avant de se relâcher comme un charlot et de perdre un jeu. Cela a eu pour effet de l’énerver, il ne lâchera plus un jeu du match et finira sur un fernando de revers long de ligne

Stepha La Rocca provoquant le tournant du match avec son coaching légendaire

dont lui seul a le secret. Temps de match : 27 minutes 23 secondes.

Match 1 – Simon Guyet 4/6, Victoire 6/4 6/7(6) 7/6(3) à 15/1 – Surface : Gymnase
10h24, Simon Guyet entre sur le terrain pour son match à 15/1. Simple formalité se dit-on quand on connaît la qualité de jeu de l’ancien de Ramonville. Armé de sa fidèle Babo-lattes (t’as compris le jeu de mot?) il se retrouve à nous faire 3 sets et s’imposera finalement 7/6 au 3ème.
L’adversaire du jour, qui a déjà été mieux classé dans sa carrière, a plutôt bien négocié le jeu sur cette surface très rapide et a fait preuve de solidité (quand le mec rate pas un revers, met que des passings, prend toutes les bandes, sert l’acier, on peut dire que le mec était chaleur ndlr)

Après un premier set gagné suite à un break au meilleur des moments (le 7ème jeu), le combat se met en place et nous nous retrouvons au tie-break du second. C’est à ce moment-là que notre cher Simon sort le passing du match, avec une prise de coup droite indécente, puis lâche le plus gros « BAMO » que le gymnase n’ait jamais entendu. 5/4 pour lui dans le tie-break, on se dit que c’est plié vu le surplus de confiance tout juste emmagasiné. MAIS NON, trois petits points plus tard, alors qu’on se voyait déjà en train de manger du saucisson, monsieur se permet de partir dans un 3ème. Soit.

Les deux coachs principaux Steph & Alex essayent de garder la face même si ça commence à bouillir dans les tribunes, d’autant que le 3ème set s’annonce plus compliqué que prévu. En effet l’adversaire est tout simplement en feu, et Simon est tellement sous terre qu’il pourrait nous dire quelle température il fait en Chine. Mené 2/0 30/15, c’est là que la lueur ressurgit. Simon sauve sa mise en jeu et relance le match. Les hommes tiennent leurs engagements et filent tout droit vers une issue qui ne nous plaît pas.

Pour un peu plus de suspense, pourquoi ne pas se refaire un dernier tie-break ? Cette fois-ci Simon, avec son clan en fusion sur le côté du terrain, rentre bien dans son jeu décisif, et fait rapidement le mini-break, 3/0. 3/0 puis 5/0 et même 6/0. L’affaire est définitivement terminée, l’équipe est sereine lorsque les joueurs changent de côté. La Guye est sereine, n’a plus qu’a boire une petite gorgée d’eau et aller serrer la main de son adversaire le point d’après. C’est alors que Steph et ses 20 années d’expérience, décide d’annoncer la tactique pour finir le match.

– « Sur le retour, envoie un vrac en fermant les yeux, t’es large au score »

Pas de problème pour Simon, plutôt connaisseur de ce genre de phase de jeu. Seconde balle adverse, et baduf. C’est maintenant au joueur de Montas de servir. Double faute. Pas grave, encore un service et il y a 6/2, mais il lâche encore une quiche et se retrouve à 6/3. C’est la tempête dans le crâne de notre joueur, qui finalement s’imposera sur une faute directe de son adversaire.

Est-ce qu’on doit revenir sur les amorties immondes ? Sur le smash à un mètre du filet dans la bande sur balle de débreak dans le troisième ? Sur la vendange au moment de servir pour le match ?
On gardera plutôt le meilleur, notamment cette détermination sans pareille, sa capacité à servir à 200 km/h puis à 123 km/h sur 2 services d’affilée, ses tentatives de chop long de ligne gagnant et ses énormes « Vamos » lâchés avec le point serré vers son clan, dont les échos sont toujours audibles depuis les environs de Montastruc à l’heure où j’écris ces lignes.

 

 

Le seul endroit où Maurey est négatif

Doubles
Simon étant complètement cramé et Fabien enfin parmi nous après sa courte nuit, ils échangent leur place dans le double 2. Alex et Fabien s’imposent sans accroc 6/1 6/2 (Fabien claquant près de 2 aces dans le match ndlr).

Du côté des ancêtres, Steph et Etienne se retrouvent pour le double des légendes. Pas de problème non plus, score sans appel, 6/2 6/3.

La journée s’est terminée par un brave apéritif, à base de salade de pâtes, de fromage, de bière régénératrice, de fondant au chocolat. Merci à Fabien pour ce brossage d’assiette sur-solide, merci aux supporters d’être venus, mention spéciale à Éric !

Le pilier de l’équipe regardant le match

Steph fait rentrer ses adversaires à vélo sous la pluie et se permet de les chambrer au sec dans sa mini.

2 Commentaires

  1. Waow ! Magnifique compte-rendu ! De mémoire de webmaster, je pense que c’est le plus bel article qu’on n’ait jamais eu. Tu cherches à rentrer comme correspondant à l’Equipe ou quoi, Fabien ?
    Et bravo à toute l’équipe 1. Mention spéciale pour Simon qui se délecte de jouer avec les nerfs de ses équipiers !

  2. C’est normal il a été fait par un webmaster

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 5 =